La BPSO veut faire la loi

La Banque Populaire du Sud-Ouest, condamnée par le tribunal de Bordeaux  n'entend pas se soumettre à la réglementation française

Avant le Jugement

La soutane

Le service clientèle se montre plus prompt à enfiler la soutane et se pare de vertu en indiquant :

"Nous ne relevons aucune anomalie dans l'application de notre tarificication" (La BPSO sera néanmoins condamnée par le tribunal de commerce de Bordeaux)

Courrier de la BPSO à la SARL Sud Gironde (11 avril 2009):
Nous ne relevons donc aucune anomalie dans la perception de cette facturation. Dès lors, nous vous invitons à adopter une gestion rigoureuse de votre compte afin de vous y soustraire.


Les écritures comptables liées à la commission d'intervention, non conformes du point de vue de la législation française, sont donc, pour la BPSO, de Saintes écritures qui ne sauraient être constestées ...

Enfin, d'apès la BPSO, ce vol grotesque est vertueux puisqu'il permet à ses clients de leur rappeler qu'ils doivent surveiller attentivement leur compte ...

Les commandements de la BPSO

Tes comptes, attentivement tu surveillera,
   sinon ...
La BPSO ton argent te piquera
  et
Jamais la tarification tu ne contesteras

Les représailles

Pas de discussion, sinon dehors ...

La réclamation étant d'apès le service clientèle une réclamation abusive, la BPSO décide de suppprimer le débit différé attachée à la carte utilisée.


Courrier de la BPSO en date du 30 mars 2009

« Toutefois, dans la mesure où vous croyez bon contester la tarification en vigueur, nous avons estimé nécessaire de solliciter unilatéralement la modification du passage de la carte bancaire, «visa business débit différé » en « débit immédiat », laquelle interviendra sous un délai de un mois. »


Le tribunal dira la SARL de Sud Gironde, bien-fondée dans sa demande ....
Ce qui précise qui commet les abus.

Après le jugement

Mise en conformité par rapport à la législation française

Que change la condamnation de la BPSO par le tribunal de Commerce de Bordeaux ?

Par courrier électronique en date du 19 novembre 2009, nous demandons au directeur général de la BPSO :

Il nous serait agréable de diffuser sur le site www.bande-populaire-sud-ouest.fr, l’information sur la date de mise en conformité de vos procédures par rapport à la règlementation.
 
Car nous ne doutons pas, que les précisions apportées par le tribunal  auront pour conséquence immédiate la fin de perception de ces commissions « indûment prélevée » (suivant les termes du jugement), pour l’ensemble de vos clients


Pour le moment, pas de réponse ...

La BPSO tu adoreras,

De la législation, la BPSO se moquera